Le cybercrime demeure encore pour les juristes une notion abstraite.
Cybercriminalité

Organes européens de lutte contre le cybercrime

La cybercriminalité et les délits numériques visent des infractions spécifiques à Internet, pour lesquelles les technologies de l’information et de la communication sont l’objet même du délit.

Cyberattaque : comment protéger son entreprise ?
Cyberattaque : comment protéger son entreprise ?

Nous accompagnons les particuliers et les entreprises dans leur démarche de protection et de sécurisation. La cybercriminalité est un vaste sujet qui concerne les ministères de l’Intérieur et de la Justice, qui travaillent en étroite collaboration avec l’ANSSI. Mais les risques sont de plus en plus nombreux, un effort de sensibilisation reste indispensable.

Ces organismes sont cités dans Wikipédia :

Les États ont rapidement compris que pour être plus efficace la lutte contre la cybercriminalité devait être européenne. Des compétences dans ce domaine ont alors été rapidement confiées à INTERPOL dont le rôle est la facilitation d’échange de renseignements afin de lutter efficacement contre toute forme de criminalité et notamment la criminalité informatique.

Europol est aussi compétent en ce qui concerne la facilitation d’échanges de renseignements entre polices nationales notamment en matière de cybercriminalité. L’Union européenne (UE) a établi un Centre européen de lutte contre la cybercriminalité au sein d’Europol7 : EC3 (European Cybercrime Centre). L’EC3 est compétent pour soutenir les enquêtes des services spécialisés des États membres de l’UE dans des domaines tels que toutes fraudes en ligne en particulier la fraude à la carte de crédit, l’exploitation sexuelle des enfants en ligne (pédopornographie sur internet), les cyberattaques contre les systèmes d’infrastructures critiques de l’UE. L’EC3 apporte également un soutien en termes d’analyse criminelle stratégique aux États-membres notamment en produisant des analyses de la menace thématiques sur les dernières tendances en matière de cybercrime.

EUROJUST, organe de l’Union européenne, a pour compétence l’amélioration de l’efficacité des autorités compétentes des états membres dans la lutte contre la criminalité organisée transfrontalière, donc notamment la cybercriminalité transnationale.

Par ailleurs, a été créée en 2004 l’ENISA, agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information, qui a diverses missions, dont notamment le recueil et l’analyse des données relatives aux incidents liés à la sécurité, ou encore le suivi de l’élaboration des normes pour les produits et services en matière de sécurité de réseaux et de l’information, mais aussi la promotion d’activités d’évaluation et de gestion des risques.

Enfin, il existe le programme européen Safer internet plus qui lutte contre les contenus illicites, le traitement des contenus non désirés et préjudiciables, et qui fait la promotion d’un environnement plus sûr.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cybercrime.

Ce terme cyber est souvent utilisé .Il est associé à toute sorte de délit, qu’il s’agisse par exemple de diffamation, de cyberfraude, de piratage informatique ou du cyberterrorisme.